Le 6 avril 2018 le rassemblement devant la Métropole

Le 30 mars, le collectif a envoyé un courrier à M Ferrari, Président de Alpes-Métropole pour solliciter une intervention lors de la séance plénière du vendredi 6 avril 2018. Un courrier était également envoyé à l’ensemble des élus métropolitains.

Lettre_président_Métro_mars_2018

Gratuité_lettre_d’interpellation_élus_métropolitains_mars_2018

Les courriers étaient accompagnés de l’argumentaire ci-dessous :

Gratuité_argumentaire_aux_élus_métropolitains_mars_2018

Malgré l’importance du sujet en lien avec les questions environnementales à l’ordre du jour, notre intervention nous a été finalement refusée.

Une soixante de personnes ont répond à l’appel du collectif pour un rassemblement devant la Métropole grenobloise où les élus siégeaient. Quelques personnalités sont venues apporter leur soutien ou débattre avec les animateurs du collectif.

Est venu à notre rencontre, Jean-Paul Trovero, président du groupe des élus PCF, partisan de la gratuité. Il nous bien dit que si son groupe n’était pas unanime encore à ce sujet. En revanche, son groupe était prêt à en débattre avec nous, voire avec d’autres groupes. J.P. Trovero nous a aussi affirmé que le débat devait se tenir au niveau du Conseil de la Métro, instance politique se situant au-dessus du SMTC.

On a noté également la présence et le soutien de Jacques Nivon, président du groupe dit des petites communes et Françoise Gerbier maire de Venon.

Est descendu nous saluer également Renzo Sulli. Il nous a assuré qu’il prenait très au sérieux notre travail et confirmant les propos de J.P. Trovero. Il souhaite que nous en débattions.

Yann Mongaburu, président du SMTC et opposant à la gratuité, a pris la parole. Pour lui, le combat pour la gratuité est légitime. Nous avons noté deux points importants :

  •  A l’automne dernier (octobre ?), la métro a fait un voeu pour demander de pouvoir faire comme l’Île de France et prélever au-delà des 2% de la masse salariale
  • la métro veut faire une étude sur la faisabilité de la gratuité.

A noter également que  M Ferrari président de la Métro a laissé entrevoir une possible entrevue.

Lire l’article complet sur le site Place Gre’Net

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *