Qui sommes-nous ?

Le collectif pour la gratuité des transports publics dans l’agglomération grenobloise regroupe des syndicats (CGT, FSU, Solidaires, UNEF, UNL, Solidaires Étudiants), des organisations politiques (PAG38, PCF, Ensemble!, NPA),  ATTAC.
C’est un collectif ouvert à toutes et à tous. D’autres organisations peuvent venir nous rejoindre.

Quel est notre but?

Nous voulons mener une campagne de long terme en faveur de la gratuité des transports publics dans l’agglomération grenobloise. Nous voulons convaincre la population et créer un mouvement d’opinion à même de convaincre les responsables politiques et sociaux de la nécessité d’instaurer la gratuité des transports publics dans l’agglomération grenobloise.

Pourquoi la gratuité des transports publics ?

Parce que c’est une mesure sociale, solidaire et écologique. Parce qu’il y a urgence. Parce que c’est possible.

  • C’est une mesure sociale parce que se transporter est une nécessité de la vie actuelle, et que les politiques d’austérité menées depuis 30 ans font que beaucoup de familles sont en difficulté pour payer les transports.
  • C’est une mesure solidaire et écologique parce que la gratuité des transports publics incite fortement à réduire l’utilisation de la voiture, ce qui a un impact très fort sur la qualité de l’air, et de manière générale sur la qualité de vie (moins de stress, plus d’espaces verts, plus de lien social, meilleur partage de la ville).
  • Il y a urgence car il ne se passe pas de mois sans que soient rendus publics des rapports alarmants sur la pollution atmosphérique ou sur l’état de la planète.
  • C’est possible. Rappelons que les transports publics sont déjà financés à 85% par les collectivités locales. Diverses solutions peuvent être trouvées pour le financement, comme par exemple passer la taxe transports de 2% à 3%.

Si rien n’est fait pour favoriser une utilisation plus importante des transports publics, la situation créée coûtera bien plus cher que le prix à payer pour instaurer la gratuité. C’est une question de volonté politique.

La gratuité des transports publics, c’est du mieux vivre pour toutes et pour tous.

Contact : contact@gratuite-transports.listes.vox.coop

 

Charte du collectif

Le collectif pour la gratuité des transports publics de l’agglomération grenobloise (CGTPAG)

Le CGTPAG regroupe des syndicats (CGT, FSU, Solidaires, UNEF, UNL, Solidaires Étudiants), des organisations politiques (PAG38, PCF, PG, Ensemble!, NPA), des associations (Maison des Femmes, INDECOSA-CGT, ATTAC).

D’autres organisations peuvent rejoindre le collectif, sur la base de l’accord avec les objectifs de la charte du CGTPAG, énoncés ci-dessous.

Le fonctionnement du CGTPAG est fondé sur le consensus.

Les collectifs locaux d’habitants

 Des collectifs locaux d’habitants peuvent être créés et se réclamer du CGTPAG, sur la base de l’accord avec les objectifs et les actions de ce collectif. Les membres des collectifs locaux sont des habitants de l’agglomération grenobloise. Les collectifs locaux choisissent leur mode de fonctionnement qui doit être démocratique.

Le CGTPAG fera parvenir aux collectifs locaux les comptes rendus de réunions et les lieux et dates des prochaines réunions. Les collectifs locaux s’engagent à désigner un ou plusieurs référents, à faire parvenir au CGTPAG un compte-rendu de leurs réunions, à porter à sa connaissance les dates et lieux de leurs prochaines réunions.

Les collectifs locaux peuvent envoyer des représentants aux réunions du CGTPAG. Des représentants de celui-ci peuvent participer aux réunions des collectifs locaux.

Les collectifs locaux disposeront des informations nécessaires pour pouvoir contacter les organisations membres du CGTPAG. Lequel aura à sa disposition la liste régulièrement mise à jour des adhérents des collectifs locaux avec les informations nécessaires pour pouvoir les contacter.

Le CGTPAG contribuera au fonctionnement de chaque collectif local en faisant parvenir à ses membres ses informations (lettre d’informations, agenda, …).