Communiqué concernant l’affectation des dividendes de GEG (Gas-Electricité de Grenoble)

Mis à jour le 08 juin 2021

Communiqué

Nous sommes solidaires de la lutte des salarié.es de GEG, menée avec leur intersyndicale FO/CFE-CGC/CGT, pour protester contre le versement de 5 Millions d’€ de dividendes aux actionnaires (dont ENGIE, la ville de Grenoble et la Métropole). Comment accepter le triplement du montant des dividendes alors que les salaires sont à la traîne et qu’il y a autant besoin d’embaucher ?

Selon les informations disponibles dans la presse, ce prélèvement est motivé par la nécessité d’aider entre autres la TAG. Cette décision revient à donner 2 Millions d’€ à ENGIE, actionnaire privé.

Cette opération n’a pas beaucoup de sens politique. Comment va-t-on  expliquer aux personnes que via leur facture d’électricité elles subventionnent en fait les transports ? Ce n’est pas cela la solidarité.

Les difficultés actuelles de la TAG sont dues pour l’essentiel à l’épidémie de COVID et à la politique sanitaire décidée par le gouvernement (confinement et couvre-feux). Quitte à s’endetter momentanément, la Métropole doit donner les moyens à la TAG de fonctionner normalement, tout en s’adressant à l’État pour la prise en charge.

Si pour financer les difficultés actuelles, il faut prélever sur les SEM comme GEG, comment la Métropole et le Département feront-ils pour financer les dépenses autrement plus importantes pour développer les transports publics et répondre à l’urgence sociale et sociale ?

Collectif pour la gratuité des transports publics

(CGT, FSU, Solidaires, ATTAC, Ensemble! Isère, Generation.s, La France Insoumise, NPA, PCF)

Article de Place Gre’net

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.