Réunion-Débat le 2 mars 2016 de 20h à 22h30 à Echirolles

Print Friendly, PDF & Email

Pour télécharger l’article au format pdf cliquez ici

Logo collectif

LA GRATUITÉ UNE IDÉE D’AVENIR

Mercredi 2 mars 2016
Réunion-Débat de 20h à 22h30
à Echirolles
Espace Melville – 1, rue Jean Renoir

Le « Collectif pour la gratuité des transports publics de l’agglomération grenobloise » invite les échirolloises et échirollois à venir débattre de la gratuité des transports en commun.

La pollution liée aux transports est un facteur nocif (200 morts prématurés par an dans l’agglomération grenobloise. Le transport
représente 27% des émissions des gaz à effet de serre. Développer les transports publics est un moyen important pour lutter contre
le réchauffement climatique. C’est pourquoi la gratuité des transports publics est une idée juste et urgente.

Nous vous proposons d’en débattre

A l’heure du néolibéralisme qui transforme tout en marchandise, en argent, en profit, les notions de gratuité, de service public,
de bien commun sont devenues des idées à contre-courant. La défense de l’accès égal pour tous à des services comme l’éducation, la
santé est plus que jamais nécessaire. L’enjeu ? Une société solidaire, démocratique, égalitaire.

LA GRATUITÉ DES TRANSPORTS PUBLICS DANS
L’AGGLOMÉRATION GRENOBLOISE : C’EST POSSIBLE !

En France, 24 villes ou agglomérations de communes, de droite comme de gauche ont institué la gratuité de leurs transports publics.
La plus importante est l’agglomération d’Aubagne (plus de 100 000 habitants). A l’étranger, la ville de Tallin (428 000 habitants),
capitale de l’Estonie, a également institué cette gratuité.

La gratuité ? Une mesure sociale, une mesure sanitaire et écologique. Comment financer ?

La gratuité : un choix politique !

Venez en débattre mercredi 2 mars

A la suite de l’appel de ce collectif pour la gratuité des transports publics dans l’agglomération grenobloise (en 2014), plusieurs collectifs locaux se sont constitués depuis : à Fontaine, Saint Martin d’Hères et Saint Egrève. Maintenant, pourquoi pas à Echirolles.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *