Conférence de presse

      Aucun commentaire sur Conférence de presse
Print Friendly, PDF & Email

Qui sommes-nous ?

Le collectif pour la gratuité des transports publics dans l’agglomération grenobloise regroupe des syndicats (CGT, FSU, Solidaires, UNEF, UNL, Solidaires Étudiants), des organisations politiques (PAG38, PCF, Ensemble!, les Alternatifs, NPA), ATTAC.
C’est un collectif ouvert à toutes et à tous. D’autres organisations peuvent venir nous rejoindre.

Quel est notre but?

Nous voulons mener une campagne de long terme en faveur de la gratuité des transports publics dans l’agglomération grenobloise. Nous voulons convaincre la population et créer un mouvement d’opinion à même de convaincre les responsables politiques et sociaux de la nécessité d’instaurer la gratuité des transports publics dans l’agglomération grenobloise.

Pourquoi la gratuité des transports publics ?

Parce que c’est une mesure sociale, solidaire et écologique. Parce qu’il y a urgence. Parce que c’est possible.

  • C’est une mesure sociale parce que se transporter est une nécessité de la vie actuelle, et que les politiques d’austérité menées depuis 30 ans font que beaucoup de familles sont en difficulté pour payer les transports.
  • C’est une mesure solidaire et écologique parce que la gratuité des transports publics incite fortement à réduire l’utilisation de la voiture, ce qui a un impact très fort sur la qualité de l’air, et de manière générale sur la qualité de vie (moins de stress, plus d’espaces verts, plus de lien social, meilleur partage de la ville).
  • Il y a urgence car il ne se passe pas de mois sans que soient rendus publics des rapports alarmants sur la pollution atmosphérique ou sur l’état de la planète.  Ce n’est pas par hasard si des initiatives fortes sont prises en des endroits de plus en plus nombreux. Les derniers en date étant le dézonage du pass Navigo en Île de France ou les mesures annoncées par Mme Hidalgo à Paris pour lutter contre la pollution. Dans l’agglomération grenobloise, chacun peut constater l’engorgement du trafic et la pollution atmosphérique.
  • C’est possible. Rappelons que les transports publics sont déjà financés à 85% par les collectivités locales, et qu’une part importante des 15% payés par les usagers sert à financer la billetique. Diverses solutions peuvent être trouvées pour le financement, comme par exemple passer la taxe transports de 2% à 2.2%. Si rien n’est fait pour favoriser une utilisation plus importante des transports publics, la situation créée coûtera bien plus cher que le prix à payer pour instaurer la gratuité. C’est une question de volonté politique.

Enfin, nous nous engageons en faveur de la gratuité des transports publics car c’est une mesure de progrès social, qui permet une amélioration de la qualité de vie pour tout le monde : facteur d’égalité sociale, santé, lien social, mobilité, accès aux lieux de culture, découverte, etc …

La gratuité des transports publics, c’est du mieux vivre pour toutes et pour tous.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *